Comité Entraide - Secteurs public et parapublic

Comité Entraide > PartenaireSanté-Québec et ses membres

PartenaireSanté-Québec et ses membres

Partenaires-Santé Québec. La philantropie au travail.

Nous aidons ceux qui aident

Depuis 1990, PartenaireSanté-Québec fait le lien entre ses membres, 16 organismes caritatifs de la santé des plus respectés, et les donateurs en milieu de travail. Ensemble, nous luttons contre plus de 400 maladies chroniques ou graves qui touchent 87 % des Québécois.

Nous sommes en première ligne pour la santé

Nous accompagnons au quotidien les personnes malades et leurs proches. Plus que jamais, ils ont besoin de soutien psychologique, de soins particuliers, de répit.

PartenaireSanté-Québec réunit les experts des maladies chroniques et graves, comme le cancer, l’Alzheimer ou encore les maladies du cœur. Nos programmes et services qui accompagnent au quotidien les personnes malades sont essentiels et complètent les soins du système de santé.

Les maladies ne s’arrêtent pas pendant la pandémie, nous non plus

Les dommages collatéraux de la pandémie touchent davantage les personnes malades. On sait maintenant que 90 % des décès attribués à la COVID-19 au Québec sont survenus parmi les gens atteints de maladies  chroniques et graves. Ils sont les plus vulnérables face à la COVID-19.

Nous sommes là pour eux. Nous sommes tous unis pour la santé.

Haut de la page.

Les 16 organismes membres de PartenaireSanté-Québec

  • Cœur + AVC
  • Crohn et Colite Canada
  • Diabète Québec
  • Dystrophie musculaire Canada
  • Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer
  • Fibrose kystique Canada – Québec
  • Fondation canadienne du foie
  • La Fondation canadienne du rein – Division du Québec
  • L'Association pulmonaire du Québec
  • Parkinson Canada – Québec
  • Société canadienne de l'hémophilie – Section Québec
  • Société canadienne de la sclérose en plaques – Division du Québec
  • Société canadienne du cancer – Division du Québec
  • La Société de l'arthrite – Division du Québec
  • Société de la SLA du Québec
  • Société Huntington du Québec
Haut de la page.

Grâce à vos dons

  • Une retenue de 2$ par paie permet d’aider un adulte fibro-kystique à obtenir une consultation à l’hôpital et à couvrir les coûts des médicaments et du matériel nécessaire aux traitements.
  • Une retenue de 5$ par paie permet à un Québécois souffrant d’insuffisance rénale de faire l’achat d’un appareil pour prendre la tension artérielle. C’est un outil essentiel qui lui permet de recevoir à la maison des traitements de dialyse péritonéale.
  • Une retenue de 10 $ par paie permet d’envoyer un enfant atteint de diabète à un camp d’été spécialisé avec d’autres enfants qui vivent le même défi que lui.
  • Une retenue de 15$ par paie permet à un proche aidant d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer d’être appuyé dans son rôle grâce à l’accès à une formation et à un groupe de soutien pendant 6 semaines.
  • Une retenue de 20 $ par paie permet à une personne touchée par le cancer qui doit recevoir des soins loin de chez elle d’être hébergée pendant 17 nuits à la Maison Jacques-Cantin à Montréal.
  • Une retenue de 25 $ par paie aidera les gens atteints d’arthrite à mieux gérer leur condition à l’aide d’une série de ressources numériques, telles que des vidéos d'exercices spécialisées.
  • Une retenue de 30$ par paie permet de supporter non seulement la personne atteinte de la SLA, mais aussi d’en outiller 30 autres : les proches aidants, la famille et les professionnels du réseau de la santé impliqués.
Haut de la page.

Vidéos

Promotionnelle

Témoignage d’une personne atteinte de cancer

Témoignage d’une personne atteinte de la sclérose latérale amyotrophique (SLA)

Témoignages

Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer

« Quand j'ai appris le diagnostic de mon mari, j'étais démunie. Je me suis tournée rapidement vers la société de la Rive-Sud où j'habite pour aller chercher de l'information et une formation comme proche aidante. Se joindre à un groupe de personnes vivant des situations semblables aide vraiment à se sentir moins seul, surtout en ces moments exigeants. Quatre ans plus tard, je leur téléphone encore pour du soutien. Grâce à eux, je me sens moins anxieuse d'apprendre à vivre autrement et à faire face aux défis qui sont nombreux et différents tous les jours. »

Lyne Gauthier, proche aidante, est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Cœur + AVC

En 2014, à l'âge de 27 ans, Kareen Fortin a subi un AVC massif (thrombose veineuse du sinus cérébral). Elle était avocate, mais ne travaille plus depuis. Bien qu’elle soit à mobilité réduite et qu’elle ait besoin d’un fauteuil roulant, Kareen est positive et résiliente face aux évènements de sa vie et à ses différents handicaps. « Ça m'apporte extrêmement de rencontrer d’autres personnes qui ont une expérience vécue de la maladie puis d'échanger avec elles. Ça me permet de conserver le moral. Je suis loin de ma famille biologique qui est à Les Méchins, en Gaspésie. Mais je me suis fait une deuxième famille avec les gens qui ont vécu un AVC que je côtoie. Je ne dirais pas que mon AVC a été la meilleure chose qui me soit arrivée, mais c'est loin d'être la pire. Je suis heureuse maintenant. Je considère que mon AVC a été bénéfique parce que ça m'a permis d’apprendre à aimer la vie. »

Kareen Fortin est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Société canadienne du cancer – Division du Québec

« Je suis tellement reconnaissante de mon jumelage. Pour moi, ce n'était pas un appel de détresse, j'avais besoin de connaitre le processus qui attend mon conjoint. Oui, l'on peut apprendre des détails sur internet de ce qui s'en vient, mais pas le ressenti du patient et les trucs pour combler les moments où il sera seul en isolement (lors de l'hospitalisation pour une allogreffe ou d'une autogreffe). Il est bon d'écouter un FAIT VÉCU VAINQUEUR, car c'est l'ESPOIR ».

Caroline C., proche aidante, est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Société de la SLA du Québec

« Bonjour, je m’appelle Antonia. J’ai reçu mon diagnostic de SLA le 25 novembre 2019. Tout a commencé avec des fasciculations musculaires dans mes jambes. À l’époque, je me suis dit que c’était dû à un surentraînement au gym. Mais peu de temps après, cette sensation c’est répandue également à mon haut du corps. Quelques mois plus tard, ma voix est devenue rauque et confuse.

Aujourd’hui, j’ai perdu l’habileté à manger, avaler et parler. Depuis mon diagnostic, ma famille et moi avons passé à travers des vraies montagnes russes. Mon intervenante psychosociale Leigh m’a aidé en annonçant la nouvelle de mon diagnostic à mes enfants. L’équipe de la Société de la SLA du Québec a toujours été là pour moi dans les moments qui comptent le plus et sont remplis de compassion, d’empathie et de connaissance. Je suis infiniment reconnaissante de les avoir à mes côtés pendant que je combat cette horrible maladie ».

Antonia est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Dystrophie musculaire Canada

La famille Belabed vit une double difficulté, puisque les jeunes garçons âgés de 10 et 14 ans sont tous deux atteints d’une forme de maladie neuromusculaire.

« Dystrophie musculaire Canada, c’est avant tout des personnes qui nous épaulent et nous écoutent, des moyens financiers qui nous aident à améliorer le quotidien de nos enfants. Dans mon cas, mes deux enfants (10 ans et 14 ans) sont en chaise roulante. Cette subvention nous a permis avant tout de rendre l’impossible possible, d’être mobiles et autonomes, de renforcer l’estime de soi de mes garçons et de donner un sens au mot "liberté ". Cette subvention nous a permis de concrétiser notre projet d’adaptation de domicile : adapter une salle de bain qui peut accueillir une chaise roulante et un ascenseur pour que nos enfants puissent se déplacer à leur guise et être libres de leurs mouvements. »

La famille Belabed est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Société de la sclérose en plaques – Division du Québec

Andrea, 32 ans est atteinte de la sclérose en plaques. Elle poursuit son cheminement vers l’acceptation de cette maladie dans sa vie.

« Au début, je me sentais seule au monde. Cependant, grâce aux réseaux sociaux, j’ai découvert des communautés de jeunes personnes atteintes de SP, ce qui m’a rassurée et a fait en sorte que je me sente moins seule. Ces communautés me permettent de valider des choses que je vis au quotidien avec la maladie, de répondre à mes questions et même d’aspirer à des réalisations quand je vois ce que font certaines personnes vivant avec la maladie. Ces communautés perpétuent l’espoir, nous permettent de nous informer et nous donnent, en quelque sorte, un sentiment d’appartenance. »

- Andrea Veliz Garcia atteinte de sclérose en plaques. Andrea est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Diabète Québec

« À l'époque, mes parents m'ont abonnée à une revue de Diabète Québec. Cela m'a permis de dédramatiser ma situation, d'apprivoiser ma différence et de briser mon isolement » - Ginette Labelle, atteinte de diabète de type 1.

Ginette Labelle, atteinte de diabète, est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

La Société de l’arthrite – Division du Québec

Chantal Bourdages a vécu un double choc en 2013 : elle a reçu un diagnostic de spondylarthrite ankylosante et a vite réalisé que le suivi de sa maladie nécessiterait la consultation de spécialistes à quelque 650 km de chez elle. Chaque consultation avec sa rhumatologue à Québec était associée à un trajet d’environ huit heures, sans compter qu’elle devait aussi consulter des spécialistes de Rimouski, Lévis et Rivière-du-Loup. Les ressources en ligne de la Société de l’arthrite lui ont donc été d’un grand secours.

« Lorsque j’ai reçu mon diagnostic de spondylarthrite ankylosante, je me suis rapidement tournée vers le site de la Société de l’arthrite pour apprendre comment gérer ma maladie. Les nombreux webinaires et les témoignages d’autres personnes arthritiques m’ont aussi beaucoup aidée. »

Alors directrice générale d’une commission scolaire, elle a dû apporter un lot de changements à son style de vie, étant l’une de ces femmes qui travaillent constamment. Maintenant préretraitée, son mode de vie est beaucoup plus équilibré et elle en voit les bénéfices. Malgré les défis liés au fait de demeurer loin des grandes villes et de leurs services, Chantal apprécie grandement les nombreux avantages de sa région.

Chantal est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Société Huntington du Québec

En 2000, Gabrielle Gallant, proche aidante et maintenant bénévole, a reçu un appel de son beau-frère lui annonçant qu’il était atteint de la maladie Huntington, que cette maladie était héréditaire et que son mari, Claude, en était probablement atteint lui aussi, car il présentait les mêmes symptômes.

« Quelle tristesse de voir mon homme, le père de mes enfants, perdre toutes ses capacités physiques et cognitives et être aussi démuni face à la vie. La SHQ m’a permis de survivre à tous les obstacles qui sont survenus. Les intervenantes sociales me donnaient les outils dont j’avais besoin pour continuer. C’est grâce à la Société Huntington que j’ai rencontré d’autres aidants et aidantes avec le cœur gros comme le ciel, je n’étais plus seule. »

Gabrielle, proche aidante, est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Fibrose kystique Canada-Québec

Dès que le diagnostic de fibrose kystique tombe, les familles sont immédiatement prises en charge par une équipe médicale multidisciplinaire composée de médecins, infirmières, diététistes, physiothérapeutes, travailleurs sociaux, pharmaciens et autres intervenants. Fibrose kystique Canada contribue au financement des 11 cliniques de fibrose kystique au Québec, où les personnes atteintes de la maladie obtiennent leur suivi médical aux trois mois.

« Après avoir reçu le diagnostic et rencontré l’équipe multidisciplinaire de la clinique de fibrose kystique, étrangement, nous nous sommes sentis confiants et sereins. Nous nous sommes sentis rapidement pris en charge et remplis d’amour. »

- Béatrice Techer, maman d’Alexis, atteint de fibrose kystique. Alexis est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Crohn et Colite Canada

Laetitia avait 12 ans quand elle a pris conscience que quelque chose n’allait pas. « La fatigue, c’est elle qui est arrivée en premier, elle a été progressive, mais puissante », se souvient-elle.

« La fondation de Crohn et Colite Canada a eu un réel impact sur ma vie. Elle a ouvert mes horizons, m’a rendue plus confiante, m’a sortie de ma zone de confort et m’a fait vivre de nouvelles expériences. J’ai pu m’impliquer dans une cause qui aide directement les gens comme moi et j’ai énormément appris. Et tout ça a fait une différence tant dans ma vision et ma façon de vivre ma maladie que dans la vie en général. Je trouve formidable que des organisations prennent de telles initiatives pour aider les causes qui en ont le plus besoin. »

- Laetitia Mantha, atteinte de la maladie de Crohn. Laetitia est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Fondation canadienne du foie 

Sébastien Beaupré avait 10 ans lorsqu'on lui a diagnostiqué une hépatite auto-immune; une maladie du foie qui produit des anticorps qui attaquent ensuite le corps en détectant des virus. À 12 ans, il a reçu une greffe du foie.

« L'éducation et le soutien de la Fondation canadienne du foie ont été essentiels pour moi et ma famille. C'est pourquoi je m'implique comme bénévole pour faire de la sensibilisation » - Sébastien Beaupré, survivant d'une transplantation du foie.

Sébastien Beaupré est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Haut de la page.
Politique de confidentialité |  Problème technique | Politique d'accessibilité Accès aux documents et protection des renseignements personnels
Comité Entraide - Secteurs public et parapublic © Gouvernement du Québec, 2021