Comité Entraide > PartenaireSanté-Québec et ses membres

PartenaireSanté-Québec et ses membres

Partenaires-Santé Québec. La philantropie au travail.

87 %

87 % de la population sera touchée par une maladie grave ou une maladie chronique au cours de leur vie. De plus, on estime que 25 à 50 % des personnes atteintes d’une maladie chronique connaîtront aussi la dépression.

Nos 16 organismes contribuent à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes par le biais de programmes et services personnalisés. De plus, ils sensibilisent la population aux maladies évitables en faisant de la prévention et en encourageant un mode de vie sain.

En donnant à PartenaireSanté-Québec, vous prenez part au combat que nos organismes livrent contre la maladie; au bénéfice des personnes atteintes, leurs familles et proches aidants. De plus, vos dons, additionnés à ceux de tous nos donateurs, deviennent un catalyseur et font rayonner la cause.

Tout commence avec vous. Merci.

www.partenairesante.quebec

Haut de la page.

Les 16 membres de PartenaireSanté-Québec

  1. Cœur + AVC
  2. Crohn et Colite Canada
  3. Diabète Québec
  4. Dystrophie musculaire Canada
  5. Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer
  6. Fibrose kystique Canada-Québec
  7. Fondation canadienne du foie
  8. La Fondation canadienne du rein - Division du Québec
  9. La Société de l’arthrite - Division du Québec
  10. L’Association pulmonaire du Québec
  11. Parkinson Canada – Québec
  12. Société canadienne de l’hémophilie - Section Québec
  13. Société canadienne de la sclérose en plaques - Division du Québec
  14. Société canadienne du cancer - Division du Québec
  15. Société de la SLA du Québec
  16. Société Huntington du Québec
Haut de la page.

Grâce à vos dons

  • Une retenue de 2 $ par paie permet d’offrir à une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, ou un proche aidant,  une participation à un groupe de soutien et de formation de huit semaines et une trousse d’information sur la maladie, des astuces et aide-mémoires fort utiles.
  • Une retenue de 5 $ par paie, permet à un physiothérapeute d’enseigner aux parents d’un enfant atteint de fibrose kystique, les techniques aidant à dégager les poumons de leur enfant.
  • Une retenue de 10 $ par paie, offre le service de télésurveillance à une personne atteinte de la SLA, pour plus de sécurité lorsqu’elle est seule à la maison.
  • Une retenue de 15 $ par paie, aide à financer la distribution de matériel éducatif auprès de nouveaux diagnostiqués et leurs familles, afin de les aider à vivre et s’épanouir avec la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse.
  • Une retenue de 20 $ par paie, offre à une famille une allocation financière pour le transport de leur enfant atteint d’un cancer, entre le domicile et le centre de traitement.
  • Une retenue de 40$ par paie, offre à 2 personnes atteintes de la maladie de Huntington qui ne peuvent pas se déplacer pour les groupes de stimulation, de profiter d’un service personnalisé fait par un(e) kinésiologue à domicile.
Haut de la page.

Vidéos

Promotionnelle

Vidéo : Chargement en cours…

Témoignage

Vidéo : Chargement en cours…

Témoignages

Dystrophie musculaire Canada

En novembre 2011, Alfred et sa conjointe Marie-Ève ont appris que leur petit garçon Éloi, alors âgé de 4 ans, était atteint d’une maladie neuromusculaire rare, héréditaire et dégénérative, à ce jour incurable.

« Dès le diagnostic d’Éloi, on a été mis en contact avec Dystrophie musculaire Canada. Jusqu'à maintenant, on a bénéficié d'un soutien moral, d'une conscientisation des élèves et du personnel enseignant à l'école d'Éloi et d'une aide financière pour adapter notre maison » - Alfred, papa d'Éloi

Éloi est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Diabète Québec

« À l’époque, mes parents m’ont abonnée à une revue de Diabète Québec. Cela m’a permis de dédramatiser ma situation, d’apprivoiser ma différence et de briser mon isolement » - Ginette Labelle, atteinte de diabète de type 1.

Ginette Labelle, atteinte de diabète, est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Cœur + AVC

Vincent se rend à son bureau. Une fois à l'intérieur de l'édifice il ressent un malaise.  « Avant même d'avoir pu quitter l'édifice, je me suis effondré. Mon cœur venait d'arrêter de battre », souffle-t-il.

« La Fondation des maladies du cœur a non seulement aidé à me ramener à la vie, mais elle a aussi été une source d'information pour tout ce qui concerne la remise en forme, l’alimentation, l'exercice et tout ce qui entoure le reconditionnement après une épreuve cardiaque » - Vincent Daignault, victime d’un arrêt cardiaque.

Vincent Daignault est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

La Fondation canadienne du rein – Division du Québec

« La Fondation canadienne du rein est pour moi une source inépuisable de renseignements et de ressources. Son rôle en matière de promotion du don d'organes est d’une importance capitale» - Louise Laviolette, vit avec une greffe de rein.

 « J'étais donc extrêmement bien renseignée sur ma maladie et surtout sur l'importance de la prévention », explique-t-elle.  Elle arrive donc à préserver la santé de ses reins pendant vingt ans avant que n'apparaissent les premiers signes évidents d’insuffisance rénale terminale.

Louise Laviolette est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

La Société de l’arthrite – Division du Québec

Audrey Robichaud-Nadeau avait 8 ans lorsqu'elle a reçu son diagnostic de polyarthrite idiopathique juvénile. « Ma maladie m'a occasionné beaucoup de douleur, de fatigue et de raideur. C'était difficile d'aller à l'école et de faire des activités, comme l'éducation physique et la marche », se souvient-elle dix ans plus tard.

« Après mon diagnostic, j'ai connu le Camp ArticulAction de la Société de l'arthrite. Ça m'a permis de rencontrer d'autres jeunes comme moi et ça m'a aidée à comprendre ma maladie » - Audrey Robichaud-Nadeau, atteinte de polyarthrite idiopathique juvénile.

Audrey Robichaud-Nadeau est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Huntington Canada-Québec

Manon n'est pas atteinte par la maladie de Huntington. Mais sa mère, deux de ses sœurs et son frère en sont tous décédés avant l'âge de 60 ans. « La Société Huntington du Québec a été pour nous un bénéfice inimaginable pour ma famille ».

« Nous avons vécu, ma famille et moi, dans l’incompréhension et le dysfonctionnement jusqu’à ce que la Société Huntington du Québec nous tende la main » - Manon Desbiens, porte-parole bénévole pour la Société Huntington du Québec.

Manon Desbiens est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté - Québec fait la différence.

Fibrose kystique Canada-Québec

Audray avait quatre ans lorsqu'elle a su qu'elle a été diagnostiquée de la fibrose kystique. Aujourd'hui, elle affiche fièrement ses presque 30 ans, car à l’époque, les médecins avaient avisé ses parents qu’elle n'atteindrait probablement jamais l'âge de 20 ans.

« J'ai presque 30 ans et je suis vraiment fière de mon âge. Pour moi c'est un beau privilège de vieillir. Chaque seconde que j'ai de plus je l'apprécie et ça évidemment c'est grâce à Fibrose Kystique Québec » - Audray Metcalfe, atteinte de fibrose kystique.

Audray Metcalfe est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Société canadienne du cancer – Division du Québec

Au moment du diagnostic, Cynthia a reçu de l’information de la Société. «L'information était vraiment pertinente et nous aidait à faire face au cancer », raconte-t-elle.

Cynthia a aussi participé aux ateliers organisés par la Société et quand ses traitements de radiothérapie ont débuté, elle a bénéficié de la Maison Jacques-Cantin de la Société.

« C'est la Société canadienne du cancer qui m'a aidée pendant mon parcours pour combattre ma maladie » - Cynthia Denault, survivante du cancer du sein, en rémission depuis mai 2012.

Cynthia Denault est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Société de la sclérose en plaques – Division du Québec

Katia a été diagnostiquée en 2005. « La sclérose en plaques a eu de grands impacts dans ma vie aux niveaux émotif, humain et relationnel », confie-t-elle. Elle est donc reconnaissante à la Société pour la possibilité de rencontrer des gens qui la comprennent.

« La Société de la sclérose en plaques me permet d’avoir du support et des contacts avec des gens qui vivent la même situation que moi. Personne ne sait ce que tu vis à moins de vivre la même chose que toi. C'est un partage extrêmement profitable » - Katia Prévost, atteinte de sclérose en plaques.

Katia Prévost est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Société de la SLA du Québec

Alain avait 45 ans. « À l’annonce de la maladie, j’ai senti la vie basculer... Autant pour moi que pour ma conjointe et mes deux enfants », raconte-t-il. « Grâce à vos dons, j’ai pu recevoir une aide financière pour adapter mon domicile et améliorer ma qualité de vie ».

« La Société de la SLA du Québec est pour ma famille et moi une ressource très précieuse, autant pour l’aide psychologique que pour la source d’information sur la maladie » - Alain Bérard, atteint de sclérose latérale amyotrophique.

Alain Bérard est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Crohn et Colite Canada

Chloé avait 12 ans quand les premiers symptômes sont apparus. « Je passais du primaire au secondaire et c'était vraiment un moment stressant pour moi », se souvient-elle.

« Crohn et Colite Canada m'a permis de rencontrer d'autres personnes qui avaient la même maladie que moi. Ça m'a donné un coup de pouce pour comprendre que je n'étais pas toute seule et que moi aussi j'étais capable d'affronter la vie » - Chloé Allard, atteinte de la maladie de Crohn.

Chloé Allard est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

L’Association pulmonaire du Québec

C'est à l'automne 2013 que les symptômes sont apparus: grande fatigue, toux persistante, essoufflement, ganglions enflés.

« Je n'avais aucune référence et je ne connaissais personne qui en souffrait », poursuit-elle. «Je me suis rendu compte que l'Association pulmonaire du Québec pouvait certainement m'aider ».

« Les conférences et les rencontres de groupe de l’Association pulmonaire du Québec m’ont permis de mieux comprendre ma maladie, mais surtout de rencontrer des gens qui vivent la même réalité que moi » - Diane Chartrand, atteinte de sarcoïdose.

Diane Chartrand est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer

« Grâce à la Société Alzheimer je me suis sentie entourée, conseillée, épaulée, pour faire face à cette épreuve » - Gilberte Labrie, aidante naturelle de Roger, son conjoint décédé des suites de la maladie d'Alzheimer.

Roger a participé à des activités adaptées à ses besoins, et  Gilberte a pu profiter de moments pour elle. « J’ai participé à des rencontres de groupe ce qui m’a permis de me ressourcer, de sortir de mon isolement et de me constituer un réseau d’entraide », ajoute-t-elle.

Gilberte Labrie est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Parkinson Canada-Québec

D’une marche à pied aux tremblements, d’une main forte qui a jadis tenu fermement le pistolet d’un policier à celle qui peut à peine tenir une cuillère… c’est le corps dans lequel vit Herb Durand, 62 ans, ancien agent du Service de police.

Donnant suite à une suggestion de communiquer avec la Clinique des troubles du mouvement du Campus Civic de l’Hôpital d’Ottawa, Herb a été dirigé vers la section locale de Parkinson Canada. C’est alors que sa vie a changé pour le mieux. Il a trouvé l’aide dont ils avaient besoin : soutien, information, programmes et services tels que l’orthophonie et la physiothérapie. 

Herb Durand est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Fondation canadienne du foie 

Sébastien Beaupré avait 10 ans lorsqu'on lui a diagnostiqué une hépatite auto-immune; une maladie du foie qui produit des anticorps qui attaquent ensuite le corps en détectant des virus. À 12 ans, il a reçu une greffe du foie.

«L’éducation et le soutien de la Fondation canadienne du foie ont été essentiels pour moi et ma famille. C’est pourquoi je m’implique comme bénévole pour faire de la sensibilisation» - Sébastien Beaupré, survivant d'une transplantation du foie.

Sébastien Beaupré est la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence.

Haut de la page.
Politique de confidentialité |  Problème technique | Politique d'accessibilité Accès aux documents et protection des renseignements personnels
Québec © Gouvernement du Québec, 2017